Conversations

Conversations

16 décembre 2018 0 By Dom Bél4nd

Chris et moi qui discutent de la Pilule Rouge.

Je sais pas comment t’as pu m’endurer.  J’aboutis pas mes idées.   C’en est tellement atroce que j’ai fait un peu de editing.

 

j’ai juste enlever 5 minutes de:  hmmmmmmm.. c’Est parce que tsé……dans le fond….Ben ehmhmmm.. tout a fait… tsé.. genre

 

Même que des fois je te coupe dans la conversation sans rien avoir à dire de plus!  LoL!

 

Anyway, voici de quoi on discute :

 

-Comment on a découvert la Red Pill

Chris: Something Awful

Dom: Les 16 commandement de la game (Chateau Heartiste),

 

Je ne suis pas familier avec reddit, 4chan et tout… j’ai du mal à comprendre comment on y navigue, comment on cherche des sujets etc…

Quand je parle du gars de Toronto, c’est de ça que je veux dire.  En fait c’est sur Facebook qu’il a posté sa déclaration de guerre contre les Stacey’s.

-La question Peterson

Je crois que le dernier Podcast de Joe Rogan avec Jordan Peterson répond adéquatement aux questions qu’on se pose.

 

 

Pour ce qui est du Patriarcat, son existence, comment il est défini, ce serait bien d’avoir la définition.   Parce que le piège, c’est de croire que l’équité des résultats (equality of outcomes) équivaut à une absence d’oppression.

 

 

-La question Scandinave

Tu retrouvera ici un PDF où on voit que depuis presque 40 ans (1980)  des lois sont adoptées pour équilibré la liberté d’opportunité entre les hommes et les femmes, mais ça accentue la différence entre les genres.

Les études supérieures sont dominées par les femmes

 

Mais les champs d’intérêts n’ont pas changé

 

Et elles travaillent toujours pour leur vrai mari: l’État.

 

 

 

L’égalité est la mesure de 2 choses différentes.  Elle n’existe qu’en théorie, ou en mathématique pure. Du moins ça nous prend des talons de mesure, comme la gravité pour l’égalité de poids, les chevaux vapeur pour l’égalité des forces.

Ok… mais qu’en est-il de l’amour? du sexe? de l’ambition…

Si deux choses étaient tout à fait identiques, comment pourrait-on les différencier?  À moins de parler de 2 Robot intelligents sorti tout droit de la manufacture, un après l’autre, suivant les standard ISO9001. Mais je crois pas que ça s’appliquerait aux humains.

D’ailleurs, quelle serait la justification d’avoir 2 choses parfaitement égales?  Pourquoi l’univers aurait crée 2 choses tout à fait identique?   Quelle serait la raison suffisante pour que leurs existences soit en deux formes plutôt qu’une ?

La plus grande injustice est de traiter également les choses inégales.

Aristote

 

 

 

-Qualité génétique vs diversité génétique / complémentarité vs adversité des sexes / Patriarcat vs Culture du viol.

Si on faisait une étude sur nos comportements d’accouplement,  dans l’intimité des gens, sans que les autres soient là pour nous juger, ne serait-ce pas là le laboratoire idéal pour exclure toute pression sociale de l’équation (Patriarcat ou culture du viol)?

 

Combien de filles sont prête a faire l’amour à un gars  qui lui demande à brûle-pourpoint?

 

 

Et combien de gars sont prêts à le faire?

 

 

Sans aucune contrainte sociale, l’égalité entre hommes et femmes, dans le monde de la séduction et de la sexualité, est tout comme  le film Mad Max.  Les hommes vivant dans la pénurie chronique tandis que les femmes sont manifestement au banc d’un grand buffet.

 

Autres signe d’inégalité: les plus gros vendeur dans le marché sexuel sont les homme mûrs et les jeunes femmes.

Peut-on vraiment parler de recherches teinté de patriarcat?  On parle des préférences intimes de milliers de personnes, sans aucune pression sociale, là où on peut librement faire des choix à l’encontre des normes sociales.

Si on est pour argumenter que c’est dû à la culture “cisgenré” qui imprègne ses normes de façon intrusive dans notre psyché depuis la tendre enfance, je t’inviterais à te familiariser avec les études sur les jumeaux séparés à la naissance.  Les préférences et les comportements semblent être  déterminé environ à 50% par notre biomécanique.

On ne pourra jamais éradiquer certain comportements par la culture.  Seulement les réprimer…mais on sait ce que de réprimer nos pulsions donne.  Sinon il faudrait les canaliser.

Autres inégalité: les hommes sont excité par des signaux de beauté visuelle, alors que les femmes sont excitées par des signaux de statut.  C’est ce qui expliquerait pourquoi une femme ne dit pas “Oui” d’emblée lorsqu’un homme lui demande de lui faire l’amour.

 

Autres inégalité, la libido est spontanée chez les hommes, tandis que les femmes, elle est déclenchée en étant témoin de gestes sexuels.

 

En d’autres mots, l’homme commence par désirer et ensuite est biologiquement excité sexuellement, alors que la femme sera biologiquement excitée sexuellement d’abord, mais sans en avoir le désir a priori.

Ce qu’on peut conclure, c’est que les gars doivent DÉFINITIVEMENT apporter plus que leurs beaux yeux pour négocier une partie de jambe en l’air, alors qu’une femme n’as qu’à lui faire un signe  des yeux pour déclencher la danse. C’est INCONTESTABLE.  La sexualité est vraiment une question de choix par les femmes.  Puisqu’elles ont le choix final, ce sont elles qui détiennent le pouvoir du consentement.  C’est  pourquoi les #moiaussi, #onvouscrois, #agressionsnondénoncée et autres sont automatiquement des mouvements pour les femmes.

Moi je ne vois aucunement des traces de la culture du viol dans ces données, mais plutôt du gros bon sens.

Si on parle de jugement par la société, la sexualité d’une femme va TOUJOURS être jugée, car c’est une monnaie d’échange qui a beaucoup de valeur.  Elle sera beaucoup plus ostracisée par les autres femmes.  Tsé une femme modeste peut se faire 100$ de l’heure à vendre son corps.  C’est le prix d’un avocat…

Je persiste à dire que ce dimorphisme est nécessaire car il est le plus optimal.  L’homme est poussé vers la compétition,  signaler sa valeur par des gestes ou ressources dispendieuses afin d’attirer la femelle.   Ce qui amène le progrès technologique et culturel (prise de risques sociaux).  La femme, par sa beauté et par ses choix, attire, sélectionne et reproduit les meilleurs, et cette danse fait ainsi avancer la civilisation.

Si les hommes n’ont pas de récompenses sexuelles (ou ce qui est colatéral ex.  le statut social), le progrès technologique et la cohésion social se perds.

 

Mes conclusions

Bref, selon les théories de la sélection naturelle, la théorie du signalement dispendieux, et des expériences sur le langage et la conscience, tout porte a croire que les humains sont motivés par l’optimisation de leurs chances de survie et de reproduction sociales.  Cette société dans laquelle le choix  de la reproduction incombe à la femelle, rien de tout ça n’est la culture du viol, mais bien l’expression naturelle du besoin de faire l’amour chez notre espèce.

Une femme qui se fait dire par un gars qu’il veut la fourrer parce qu’il la trouve trop belle, c’est un compliment.   Voir les vidéos plus haut.  Un peu vulgaire oui, mais un compliment à la base.  Elle vont être offusquées de la vulgarité (la manière de le dire)…mais pas de la prémisse.   Et même qu’il est tout a fait possible qu’à un moment donnée elles soient conscientes que leurs sex appeal est une source de pouvoir sur les hommes.   Je ne peux pas croire que les femmes ne seraient pas assez intelligente pour comprendre ça.

Je crois aussi qu’il y a beaucoup de projection.  C’est évident qu’une femme va être offusquée (ou se sentir abusée) d’être traité comme un simple objet sexuel dès le départ.  On est tout les deux d’accord que c’est très bien qu’elle soit offusquée, mais c’est son impératif sexuel qu’il l’impose, pas la peur des hommes.  Elles sont outrées d’être traitées d’objet sexuel dès le départ, car elles dédaigneraient tenter la même chose.  Mais fondamentalement, si elles ne savent pas ce que ces hommes peuvent bien leur offrir dans leur vie à part baiser, il est normal pour elle de connaître d’avantage à propos du partenaire afin de savoir s’il en vaut la peine.  Est-ce encore la culture du Viol qui fait hésiter les femmes?

De l’autre côté, qu’est-ce qui serait l’équivalent de l’outrage chez l’homme? Moi je crois que c’est lorsqu’une une femme bénéficierait exclusivement de l’entourage, de l’argent, du lifestyle d’un homme, mais sans lui faire l’amour. L’homme se sentirait tout aussi abusé.

 

 

Expérience personnelle

Tiens, parlons expériences personnelles.  Te souviens-tu de Marie-Chantal Toupin en camisole avec ses grosse boules sur un panneau publicitaire en plein coeur de Montréal en disant “Regarde-moi dans les yeux”?

 

 

Moi je t’avouerais que j’étais assez offusqué.  De penser que tu peux gagner en vertu sur mon dos parce que c’est moi le cochon qui regarde tes boules que tu me mets dans la face…

Moi je crois que c’est EXACTEMENT le moyen avec lequel les femmes gagnent leur suprématie morale.

  1. Imposer l’idée que le sexe n’as aucun impact dans les motivations humaines (alors qu’il est tout autre);
  2. S’introduire dans les sphère masculine, se montrer sexy tout en disant que “C’est mon goût vestimentaire”, déclencher des comportements sexuels normaux;
  3. S’offusquer de ces gestes, gagner la faveur morale, culpabiliser les hommes.
  4. Répéter.

 

Si on a pas le droit d’importuner les filles sexuellement, pourquoi auraient-elles le droit  de nous importuner sexuellement avec leurs jupes courte, maquillage, décolleté et comptes Instagram?  Pourquoi elles mais pas nous?

 

Ah non c’est vrai.. on est pas supposé être déclenché sexuellement par leur beauté.. non… bien que je viens donner plusieurs liens qui prouvent que oui, les hommes sont déclenchés sexuellement avec les signaux visuels.

Demande aux femmes d’être dans les souliers des hommes juste pour voir si le sexe n’as aucun impact sur nos motivations.

 

Les gens qui refusent de croire que les hommes sont motivés par une opportunité sexuelle ne sont pas de bonne foi.

 

 

Il faut être consistent dans notre égalité:  Si on trouve grave le fait qu’un homme touche une fille, on devrait trouver tout aussi grave le fait qu’une fille se mets en décolleté plongeant.   Les deux importune le sexe opposé de façon égale.

Une femme qui ne croit pas que son sex appeal lui confère un degré de pouvoir est une femme immature, ou qui le cache volontairement afin de conserver le pouvoir du consentement.

 

Violence conjugale

 

Voici le graphique dont je parle

 

 

La raison pourquoi les femmes initierais les conflits est le concept des “Tests de marde”.  Tester l’homme à savoir s’il garde son sang froid ou non face aux demandes ou aux abus des femmes.

 

 

50 nuances de Grey

Je suis en désaccord avec toi concernant les médias qu’on consomme.  En fait je recadrerait cette discussion dans la question des fantasmes.   Jouer à la guerre aux jeux vidéo c’est le fantasme d’être un héros, écouter de la porn, fantasmes sexuels… 50 nuance de Grey est le fantasme d’être désirée sexuellement…

 

 

Les choses naturelles

Chris, quand tu dis que  ce n’est pas nécessairement moralement une bonne chose quand quelque chose est soi-disant naturelle, je peux comprendre si l’exemple est celui de la drogue, mais comment pourrait-on dire que de vouloir faire des enfants (sexe) serait une mauvaise chose?

 

 

Le contrat de la séduction

Ma métaphore avec le “contrat” c’est pas pour me plaindre de la friction actuelle dans le jeu de la séduction.    Je l’utilise pour exprimer le fait que ça nous prends des critères sociaux objectifs pour  juger du vrai bris de consentement entre la parole d’une femme contre celle d’un homme.  La sexualité étant quelque chose de privé,  si une femme s’est retrouvée seule dans une chambre avec un homme sans aucune force et qu’elle n’as pas de signes de violences quand elle en y ressort, personne ne sait ce qui s’est dit en privé.   Donc qui croire?  Les circonstances parlent d’elles-même.

N’amène pas la question des facultés affaiblies.  On pénalise les conducteurs ayant pris de l’alcool.  Il était de SA responsabilité de faire les bons choix. Alors même chose pour des filles qui se saoulent dans des circonstances propices aux échanges sexuels.  Évidemment ça n’excuse pas les agresseurs, ils doivent payer le prix de leurs le geste, mais ça n’excuse pas la fille de se retrouver la non-plus.

En fait il y a 2 raisons possibles pourquoi elle s’y trouvait:

  1. soit que c’est à cause qu’on lui a dit depuis sa tendre enfance que les garçons et les filles sont pareils ou;
  2. soit que c’est parce qu’elle le voulait.

Laquelle de ces 2 raisons es-tu plus à l’aise?

 

La solution au consentement.

Les gens qui parle de culture du viol, parlent de consentement enthousiaste pour déterminer s’il y a consentement.   À la lumière des preuve apportées plus haut concernant la nature réactive de la sexualité féminine, c’est totalement contre-intuitif et même je dirais de mauvaise foi puisque ce genre de consentement est totalement subjectif, donc elle peuvent très bien changer d’idée APRÈS l’événement, comme bon lui semble.

La manière intuitive pour cadrer les relations hommes-femmes est de considérer l’intérêt sexuel de l’homme comme étant inhérente à la relation,  et que tant qu’il n’y a pas de refus, il y a consentement.  C’est simple, précis et cadre avec la nature humaine.

Au mieux, l’homme n’est pas intéressé et ne fait pas d’avances.  Au pire, la femme refuse les avances. Voilà.  il n’y a pas de consentement.  –S’il insiste, DÉGUERPISSEZ! ne restez pas là a continuer la discussion!  De rester à ses côtés, bien qu’il a été clair que vous refusiez verbalement, est un signe que vous ne refusez pas complètement.  Avouer son intérêt sexuel est un risque en soi,  si vous rester là, même après un refus, vous ne faites qu’augmenter le défi de son entreprise risquée.

Pour ce qui est des jeux de pouvoir, comme un Harvey Weinstein qui demande une fellation pour donner un rôle, là on parle d’autre chose… les femmes étaient consententes, mais on parle d’abus de pouvoir.  Et il a eu ce qu’il méritait.

Mais pas Jian Gomeshi, ni Gerry Sklavounos.  Ils ont peut-être une sexualité agressive.  Mais à la lumière des déclaration des victimes, certaines en redemandait, d’autres témoignages n’étaient tout simplement pas cohérent.  Mais ces 2 hommes sont toutefois entaché et on perdu leur source de revenus.

 

En fait j’ai pas cherché… qu’est-ce qui se passe avec ces 2 mecs depuis?

 

Ce qu’il faudrait, selon moi, c’est d’éduquer les garçons à exprimer leurs désirs sexuel envers une fille avec plus d’affirmation et de clarté afin de mettre au clair la relation. Ou tout au moins, reconnaître leur intérêt sexuel, sans honte ni culpabilité.  S’il y a refus, ne pas languir auprès d’elle, de passer à la suivante.  Selon moi la guerre contre la culture du viol aggrave la situation car les hommes doivent refouler leur désirs et faire semblant d’être amis, en pensant avoir un accès sexuel à un moment donné (mais sans savoir comment y arriver puisque c’est justement aux signaux sexuels que les femmes répondent).   Et de toute façon, entre hommes et femmes célibataires, il est pratiquement impossible d’être amis.

Pour les filles, ce qui serait judicieux, c’est de ne pas considérer les garçons comme si c’était des simple amis (Béta), car l’avantage qu’elle reçoit de cette amitié n’est souvent pas réciproque.  Le garçon qui lui donne de l’attention et des services va s’attendre à recevoir de l’attention et des services en retour, et si elle ne livre pas, ceci va généré du ressentiment.  De plus, sachant qu’il y a sexualité inhérente, elles pourront prendre des décisions plus éclairée face aux hommes.  Je sais que la guerre à la culture du viol veut que les femmes se sentent libres et sans danger dans TOUS les contextes, qu’elles puissent s’exprimer librement (même avec des signaux sexuels) sans qu’il y a conséquences sexuelles.  Mais c’est tout simplement mal-avisé, malhonnête et de mauvaise foi.  C’est une stratégie pour culpabiliser les hommes et un passe-droit pour les femmes.  La seule manière d’arriver à ce que les femmes se sentent complètement en confiance partout serait d’avoir un état policier qui nous surveille 24/24 jusque dans nos ruelles.

 

Si c’est ce que tu veux… soite.. mais moi je voudrais pas payer des impôts pour quelque chose qui peut être facilement évité par un peu de jugement personnel.

 

La fin des mariages

La cause de la fin des mariages initié par les femmes, tu dis que c’est parce que les femmes sont poussée vers le mariage et regrette plus tard.   Moi je dit plus que c’est à cause du relâchement des lois du mariage, mais ce relâchement est un symptôme de l’hypergamie.

 

Les expérience sur les épileptiques, concernant la séparation des hémisphère du cerveau et le langage… je t’invite a lire  un de mes autres posts.

 

 

Quand je dit que les femmes ont pu bénéficier du Patriarcat, je parle de Lucrèce ou du Taj Mahal.    Ce n’est pas vrai que les femme ne sont pas privilégiée dans le patriarcat.  Même qu’elles ont des privilèges que les hommes n’ont pas.  Mais puisqu’on est à l’ère de la tyrannie de l’égalité,  Les femmes n’ont qu’à regretter d’être seule et sans enfant une fois leur carrière bien établie.  Mon idée du patriarcat leur confèrerait les mêmes opportunités… mais juste à différents timing dans leurs vie.

 

Suivant

Le mythe de la coopérativité féminine

Précédent

Les 16 commandements de la Game

 

Autres articles de la Pilule Rouge