Point zéro de mon humanité

4 août 2018 0 By Dom Bél4nd

On pourrait dire que c’est le début de quelque chose.

 

Ou bien la fin.

 

J’ai définitivement perdu toute connexion sociale de substance avec les gens.

 

J’appelle mon père et ma mère que 4 fois par années.

 

J’ai une soi-disant “business venture” avec mon frère mais je ne livre aucun résultats pour l’instant, je ne tient pas contact serré avec lui.

 

J’ai une ex-femme avec qui j’ai un fils, mais je ne la contacte que pour des questions logistique.  Et avec mon fils de 6 ans,  nous avons une connexion qui se résume à jouer aux jeu vidéo, aller à la piscine, lui lire des histoire… c’est à peu près tout.

 

Je n’ai plus vraiment d’amis, et surtout beaucoup d’aversion à m’en faire de nouveaux.  Même à mon travail, je me retient de me lier plus intimement avec des collègues.  Je sais pas.  Ma vie privé et professionnelle sont deux choses distincte.  Je devrais peut-être modifier mes attentes ou mon approche envers cet aspect.

 

En ce qui concerne la rencontre avec d’autres femmes, ça se résume aux sites de rencontre dans lequel TOUT LE MONDE essaie de se pogner quelqu’un dans un ligue supérieur à soi-même, et je m’inclus la dedans.

 

Ouep.  Je touche vraiment le  fond.  On pourrait dire que je ne peux pas aller plus bas.

 

Si c’est le cas, je devrais donc me réjouir du fait qu’il ne me reste qu’à aller vers le haut!

 

On verra.

 

Liste des choses à faire pour me sortir de ce trou a rat:

  1. Me lancer dans le e-commerce, tenter de trouver la liberté financière;
  2. Me faire un ou des amis à long terme;
  3. Aimer des passes-temps qui me permettrais de me faire des amis;
  4. Établir une meilleur connexion avec mon fils.

 

La liste est très simple… il faudrait seulement que je livre…

 

On dit qu’il y a 2 type de motivation.

  1. L’appât du gain;
  2. La peur de l’échec.

Je suis plus ou moins intéressé par l’appât du gain, car j’ai aucune idée de comment je serai si j’ai beaucoup de succès… j’ai peur que mon cynisme devienne toxique.  La peur de l’échec devrait, tant qu’à elle m’aider du moins à ÉVITER DE FINIR SEUL!

 

Je peut encore endurer le fait d’être seul.. mais à un certain âge ça va être vraiment un obstacle à mon bonheur.  Je suis aussi bien de commencer tout de suite à m’en sortir.

 

Je vais tenter de documenter mon parcours, en espérant que ça pourrait aider les autres.