Le péril Darwinien

Le péril Darwinien

29 septembre 2019 0 By Dom Bél4nd

L’ovulation secrète et la séduction augmentent considérablement les chances de cocufiage. Dans les zones urbaines, Plus d’un quart des enfants pourraient avoir été conçus par un père autre que celui qui figure sur les registres de l’état civil.

Il est donc clair qu’il y a tout de même périls dans les lieux.

Étant donné la valeur de la transaction sexuelle, qu’arrive-t-il dans un cas de non-paiement? Si l‘homme ne se reproduit pas avec sa partenaire, son patrimoine génétique meurt avec lui, c’est comme un cas d’infanticide[1]. Si l’homme déserte sa conjointe et sa descendance, c’est comme un cas de viol.  La sélection naturelle doit trouver des gènes propices à se prémunir de tels griefs.

L’homme doit donc se méfier de l’infidélité sexuelle de sa partenaire, alors que la femme doit se méfier de l’infidélité sentimentale du sien.  Dans l’environnement ancestral, si l’homme favorisait une autre femme, sa partenaire se trouvait en situation de perdre ses moyens de subsistances. Une des stratégies pour les femmes était d’améliorer leurs aptitudes à convaincre les hommes que leur adoration frise la vénération et leur fidélité la sainteté.

 

Dichotomie Madone-Putain

Demandez à un homme ce qu’il pense d’une femme qui a couché avec plein d’autres hommes avant lui. Pour lui, c’est viscéral. La sélection naturelle lui dit qu’il ne faut pas investir dans un échange où la fidélité du produit est remise en doute.   Il s’ouvre à lui 2 stratégie bien clair, soit qu’il baisse le prix, en ayant une relation sexuelle et déguerpir, ou bien qu’il recherche un produit plus dispendieux dans un article neuf mais plus fiable. De là où les hommes considèrent la femme selon deux archétype défini :  Madone ou Putain.

 

miley_3

La sélection naturelle a joué un rôle fondamental sur la capacité des cerveaux masculin de faire « ressentir » un amour fidèle envers une partenaire.  Le besoin du mâle de répandre sa semance reste tout de même une pulsion innée. Une des meilleure stratégie pour les femmes est d’être une femme pudique et avec classe en publique mais être une p*te dans le lit conjugal.  L’homme sait très bien avec quelle partenaire faire son investissement parental et avec laquelle simpelement assouvir sa pulsion.  Pourquoi pas en faire une pierre deux coup?


[1] Homicide, p47 Martin Daly et Margo Wilson 1988

 


Autres articles du dossier Psychologie Évolutionniste

 


Suivant

Monogamie versus Polyamour

Précédent

Divina Insidia, le piège divin